/medias/image/9025008215b3de6b11506e.png
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

3 questions à... Sylvain Boucherand (10), cofondateur de B&L évolution : développement durable et RSE

-

Animateurs bénévoles

Autour des Centraliens

-

13/09/2017

 

Engagé dans l'association Centrale Lille Alumni notamment pour les services aux étudiants et jeunes promotions, Sylvain Boucherand (2010) a fondé sa société en 2011. Il nous parle ici de son parcours d'ingénieur-entrepreneur en développement durable et RSE et donne quelques conseils aux étudiants.



 •    Quelles sont les particularités de ton secteur d’activité ?
 J'ai co-fondé B&L évolution, qui est une société de conseil en stratégie développement durable et RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Nous travaillons avec les grands groupes mais également avec des TPE et PME pour revoir leur stratégie en y intégrant ces nouveaux enjeux. Les questions auxquelles nous répondons sont par exemple : comment réduire l'empreinte environnementale d'une entreprise en diminuant ses émissions de gaz à effet de serre, ses consommations d'énergie, son impact sur la biodiversité etc... ? ou comment mobiliser mes collaborateurs en repensant les conditions de travail ? ou encore comment intégrer l'éthique dans les affaires et respecter les droits humains tout au long de la chaine de valeur des entreprises ?
Nous intervenons également dans les processus d'innovation pour imaginer les produits / services ou les modèles économiques de demain, comme l'économie circulaire ou l'éco-conception.

Pour répondre aux défis de nos clients, nous nous appuyons sur la palette de compétence offerte par notre formation d'ingénieur généraliste qui permet au mieux d'analyser et synthétiser des informations stratégiques, managériale et techniques.
Nous venons de recruter des profils complémentaires pour continuer à répondre aux enjeux transversaux de nos missions.

 •    Quels conseils donnerais-tu à un junior intéressé par ton domaine ?
 Je ne peux que conseiller à tous les étudiants et étudiantes de s'intéresser à l'entrepreneuriat et à se lancer ; même si on a pas "l'idée du siècle", car contrairement à ce qu'on nous raconte à la télé, ça n'existe pas ;-)
 Monter une entreprise c'est savoir s'adapter et faire évoluer son projet tout au long de sa démarche. L'entreprise que j'ai aujourd'hui, ne ressemble pas vraiment à celle que j'imaginais il y a 5 ans quand on s'est lancé. La persévérance est une qualité clé, car le chemin n'est pas facile. L'innovation également, que ce soit pour ses produits ou services mais aussi pour les modes d'organisations, de développement etc... Et puis rapidement il faut savoir recruter, déléguer, manager une équipe... également comprendre la comptabilité et la gestion, se pencher sur la réglementation ! Bref, encore une fois, il s'agit de mettre en oeuvre les multiples compétences que l'on a pu développer pendant ses années à Centrale.
 Je dirais en conclusion, et c'est sans doute le plus important : lancez-vous sans attendre !

 •    Que tires-tu d’être bénévole pour le réseau ?
 Etre bénévole pour le réseau des diplômés, c'est donner de son temps et de son expérience pour en faire profiter les autres. C'est des discussions sur les métiers, sur les choix de carrières, c'est des conseils, des retours d'expérience, des contacts... et aussi c'est passer des moments conviviaux avec ses camarades de promo et tous les autres !
 J'ai été vice-président puis administrateur de l'association des diplômés pendant 6 ans et je m'étais beaucoup occupé des relations avec les étudiants. Nous avons mis en place différents projets pour créer des ponts entre étudiants et diplômés comme le mentoring, le lien avec les associations étudiantes ou des événements thématiques sur des métiers par exemple.

 C'est également participer au rayonnement de l'École, car le prestige d'un diplôme se mesure à la force de son réseau de diplômés. Dans un monde du travail en pleine mutation, où la mondialisation prend le pas, où les modes de management sont en évolution, où savoir s'entourer des bons profils est une compétence clé, le réseau prend tout son sens.
 S'investir pour le réseau, c'est faire le premier pas et se donner les moyens de relever ces challenges.

 Etre bénévole pour le réseau c'est enfin, participer et développer l'entraide. Si nous n'avons pas besoin du réseau à un instant T, le réseau a besoin de nous, parce que les parcours professionnels ne sont plus des simples lignes droites... et​ un jour ce sera peut-être l'inverse. Partageons nos réussites !

 

 

1013 vues Visites

J'aime

  • 3questions
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Autour des Centraliens

3 questions à... David Mengolo (06), manager - cabinet de conseil CG Business Consulting

User profile picture

Laure DENIS

13 octobre

Autour des Centraliens

3 questions à ... Stéphanie Gautrin (00 - 99) cofondatrice de Tyleos Consultants (stratégie et innovation).

User profile picture

Laure DENIS

13 juillet

L'actualité de l'association

3 questions à... Roland Marcoin (72), président de l'Association

User profile picture

Laure DENIS

12 juin